Parnicis présente

Liberté !

(avec un point d'exclamation)

Un spectacle de Gauthier Fourcade

Mise en scène de William Mesguich

"Avec Gauthier Fourcade, la poésie affleure au détour d'une pirouette lexicale" L'Express

Représentations

Studio Hébertot
78 bis boulevard des Batignolles 75017 Paris - Plan d'accès

À partir du samedi 20 octobre 2018 jusqu'au mercredi 30 janvier 2019
Tous les mercredis et samedis

Mercredi 19h

Samedi 15h


Durée : 1 h 10

Résumé

Découvrez la nouvelle création de Gauthier Fourcade !

C’est  l’histoire d’un homme qui a une curieuse maladie : il n’arrive pas à faire des choix. Mais est-ce vraiment une maladie si rare ? ! Et cela n’entraine-t-il pas des catastrophes telles qu’on les voit dans le monde d’aujourd’hui ? Gauthier Fourcade s’indigne ! son cri « Liberté ! » est un cri de révolte, une colère philosophique. Comme toujours, il nous tourne la tête et déchaine nos zigomatiques avec ses arguments, absurdes, ses raisonnements délirants ! Dans cet univers surréaliste, il est question de rendre sa dignité à l’homme, lui rappeler qu’il est doué de libre arbitre et de magie. Il  est question d’amour, de Romains, de moulins à paroles produisant de l’électricité, de voitures dont le volant ne peut tourner qu’à droite. On s’évade, on quitte le quotidien. Mais c’est pour mieux y revenir, car à la fin du délire … il touche !

Extrait

Fragments de presse

T T : Si on retrouve toujours avec la même jubilation l’écriture de ce fils spirituel de Raymond Devos, en apportant à son jeu un caractère plus théâtral, la mise en scène de William Mesguich constitue un écrin de choix dans lequel le talent de Gauthier Fourcade peut s'épanouir. Bien sûr, vous êtes libre d’y aller ou pas, mais à votre place, on ne raterait pas cette occasion de (re)découvrir cet artiste atypique.

— Michèle Bourcet, Télérama.

Dans la lignée d'un Raymond Devos, mais avec son univers poétique et métaphysique bien à lui, Gauthier Fourcade continue son bonhomme de chemin dans l'excellence. (...) Fourcade, comme à son habitude, s'envole dans les hauteurs en étant fin, drôle et pas dupe de ses à-peu-près. Ce spectacle est l'un de ses meilleurs. Si vous ne connaissez pas l'oiseau, il faut venir le voir dans sa cage dorée.

— Jean-Luc Jenner, Le Figaro.

On adore ! C'est un tourbillon verbal, philosophique et théâtral qui nous emporte, pour notre plus grand plaisir, loin des clichés, des formes artistiques héritées ou imitées et surtout de l'esprit de sérieux. Gauthier Fourcade s'empare de tout, mots, idées, histoires et grande histoire, données du monde actuel, questionnements métaphysiques, pour s'en amuser et nous en amuser, avec une délicieuse fantaisie et une incroyable inventivité. (...) Son écriture, véritable feu d'artifice de brillantes jongleries verbales, est ponctuée de leitmotivs, notamment la liberté ou Rome, qui lui donnent du rythme et une cohérence aussi déjantée qu'hilarante. (...) Enfin, la mise en scène de William Mesguich, pleine de belles trouvailles, contribue grandement à l'agrément du spectacle.

— Angèle Luccioni, La Provence..

(...) C'est jubilatoire. Et pas seulement ! (...) Il y a, chez Fourcade, du Devos. De ces grains de folie comme des poussières d'étoiles qui brillent devant les yeux, même dans le noir. De la magie aussi, avec l'explication de la naissance des lapins dans les chapeaux des magiciens... Un tourbillon, de mots, de pensées d'abord, souvent, saugrenues, et puis qui tissent une toile, dont on ne peut se défaire aisément, tant ces petits éclats frappent juste, et font du bien. Le rire n'est pas toujours aussi finement cristallisé.

— Gérald Rosi, L'Humanité.

Usant de défi à l'esprit, à la logique, à l'imaginaire, avec une verve utilisant toutes les possibilités drolatiques du langage, comme assistant à l'exposition du monde intérieur de ce savant au regard aigu, le spectacle devient une aventure parcourant le monde et le temps.

Pour ce spectacle intelligent qui est, à part égale, culturel et comique, Gauthier Fourcade a fait appel à William Mesguich comme metteur en scène. Et c'est un plus. L'univers du premier et le sens du rythme et de la dramaturgie du second se combinent pour transformer ce seul en scène en spectacle multiple où chanson, magies, manipulations et marionnettes concourent tous à créer du rêve et du rire. Et mine rien, l'air de sauter d'un sujet à l'autre dans un désordre de l'esprit très crédible, le discours de cet amuseur aux allures candides et burlesques pose réellement la question suggérée dans le titre. Liberté, insaisissable comme ces pompons que les forains agitent dans les manèges sous le nez des enfants.

— Bruno Fougnies , La revue du spectacle.

Jusqu’au bout du monde, juste affrété par son imagination, Gauthier FOURCADE dispose d’une liberté sans bornes puisque dit-il « la liberté ce n’est pas de choisir, c’est de créer » et il a cette pensée magnifique « Est magique quelque chose qui n’a pas de passé qui est un pur commencement ».

La scénographie très concrète de William MESGUICH fait penser à un jardin de récréation où quelques pancartes de mots dans un arbre et une malle suffisent à dégourdir les rêves du magicien.

Juché sur son âne de Buridan, Gauthier FOURCADE va au devant de la poésie qui respire chez les êtres, même ceux qui font la moue, c’est un croyant en quelque sorte, un valeureux chevalier de la liberté en pleine création !

— Evelyn Tran, Le monde.fr.

Attention ! ... "Liberté !", le spectacle de Gauthier Fourcade, n'a de sens qu'avec son point d'exclamation.

De sens et de non-sens, car c'est avec une grande détermination qu'il s'attaque au déterminisme et proclame, même s'il feint de répéter - ô suprême destination - que tous les chemins mènent inévitablement à Rome.

(...) Cette immersion en Fourcadie sera cette fois-ci facilitée par la mise en scène de William Mesguich qui aura convaincu l'humoriste - seulement trente ans après ses débuts sur les planches - qu'il a l'étoffe d'un vrai comédien. Et même d'un vrai bon comédien, capable de faire rire et sourire bien entendu, mais aussi d'émouvoir et de tenir en haleine.

"Liberté !" (avec un point d'exclamation) n'est pas simplement un "seul en scène" qui rabouterait des sketchs pour en tirer in fine un spectacle plein de finesse, c'est avant tout une belle histoire qui finira bien et arrachera quelques larmes aux plus sensibles, c'est-à-dire aux nombreux spectateurs qui seront happés par la balade bulle de savon proposée par l'ami Gauthier.

— Philippe Person, Froggydelight.

Le libre penseur poétique dans un one-man show échevelé et loufoque.

Libre, Gauthier Fourcade l'est assurément. (...) Ce fin manieur de mots aux cheveux hirsutes présente à Paris une création donnée cet été à Avignon, qui entraîne le public dans une réflexion drôle, surréaliste et pertinente sur le monde. (...) Le comédien tisse des histoires toutes plus loufoques les unes que les autres pour servir son propos et questionner dans un doux délire l'amour, la religion, la démocratie ou encore le libre-arbitre.

CNEWS Matin.

 

Depuis quelques temps, nous assistons à une pléthore d’artistes dits « comiques » !...qui n’ont de comique que la vulgarité voire la grossièreté. Ce qui, de nos jours, semble très tendance !...

Donner à rire, à sourire, à se délecter avec les mots, c’est ce que nous offre le merveilleux comédien Gauthier Fourcade, dans son nouveau spectacle Liberté ! Sous ce vocable riche de sens, il aborde avec humour et finesse de nombreux sujets philosophiques qui nous concernent tous : le déterminisme, la problématique du choix, l’amour, la solitude,… (...)

William Mesguich complète le spectacle par une subtile mise en scène très graphique, où les nombreuses directions indiquées sont susceptibles de nous aider à faire des choix. Ici, les mots ont un sens et sont aptes à soigner nos propres maux…La profondeur de pensée de Gauthier Fourcade dans un mode jubilatoire n’échappera à personne ! Alors, courrez voir cet artiste « INCLASSSABLE » dans LIBERTE !

— Lydie Léa Chaize, Le billet de Léa.

On connaît depuis longtemps Gauthier Fourcade, l’auteur-acteur du Secret du temps plié, grand jongleur du verbe. C’est un maître du jeu de vocables, c’est aussi un acteur qui sait changer de ton, englober son soliloque dans des accès d’humeur, d’égarement et de confusion. Comme tous les vrais clowns du verbe, c’est lorsqu’il semble perdre pied que son langage en déroute retombe admirablement sur ses pattes. Avec l’entrée en jeu de William Mesguich comme metteur en scène, son théâtre gagne sur le plan visuel et scénique. Fourcade est davantage dans la dualité entre la situation concrète et le cheminement abstrait. Et la clownerie n’en est que plus éveillée et éveillante.

— Gilles Costaz, WebThéa.

L'écriture de Gauthier Fourcade est toujours aussi talentueusement distrayante. Aucun jeu de mot n'est gratuit ou facile, tous donnent à réfléchir autant qu'à rire. Seule la mise en scène a changé, elle est devenue plus clownesque sous la direction de William Mesguich. On est passé du conférencier déjanté (comme dans « Le Secret du temps plié », succès du festival off d'Avignon en 2014) au clown halluciné. (...) Gauthier Fourcade est un vrai poète, de la trempe de ceux dont les jeux de mots doivent être lus tant on risque d'en rater si on se contente de l'oralité. C'est aussi un vrai penseur, mais pas triste pour un sou. Il y a du Devos chez lui, avec une mise en scène très visuelle et des éclairages fouillés (à noter l'utilisation à bon escient de la lumière noire) pour compléter la mise en oreilles. Tous ceux qui goûtent notre langue sortiront heureux de cette heure et quart de spectacle.

— Pierre François, Holly Buzz.

Sur les précédents spectacles...

Gauthier Fourcade est un être bien étrange mais surtout un comique atypique, cosmique. Il jongle avec les mots, les expressions françaises, les tordant dans tous les sens jusqu’à leur trouver une signification des plus poétique. L’auteur ne ressemble à personne. Gauthier fait du Fourcade. (…) Impossible à qualifier de one-man-show. Gautier Fourcade ne fait pas de show, il fait de la poésie, de la philosophie, de l’humour à la façon de Raymond Devos.

— Joan AMZALLAG, Le Monde Interactif.

C’est fin, subtil… on se tord de rire et ça fait même pas mal !

— MC Nivière, Pariscope.

Absurde… drôle… hilarant !

— José Arthur.

Un univers surréaliste et tendre qui nous emmène dans un «ailleurs où on ne peut aller qu’en rêve».

— Michèle Bourcet, Télérama TTT.

Tant d’humour et, parfois aussi, de poésie ne peuvent pas laisser indifférents les adeptes d’un genre qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain Raymond DEVOS, expert lui aussi dans l’art de pousser les raisonnements à l’absurde. Au risque de déclencher les fous rires de ses contemporains.

— Florence Ruze, Le Parisien.

C’est drôle, fin, original… Bref, on vous le recommande !

— Piere Fageole, Femme Actuelle.

Équipe artistique

Distribution : Gauthier Fourcade

Galerie

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Partager